Flash Info 157 : « Forêt résiliente » : un premier projet-pilote d’un an, une première impulsion…

Dernière mise à jour le 15 Apr. 2021

Plantation forestiere
Suite à la demande de NTF, la Ministre Celine Tellier, en charge de l’Environnement et de la Forêt, avait annoncé en octobre dernier l’octroi d’un premier budget wallon de 3 millions d’euros, dont 1,5 pour aider les propriétaires forestiers privés à reboiser ou régénérer leurs bois atteints par diverses crises sanitaires. Concrètement, il vous sera possible d’introduire votre projet par voie électronique entre le 30 avril et le 30 juin 2021 !

La Ministre a précisé : « …Le projet a pour objectif d’encourager les propriétaires forestiers à réfléchir différemment leur gestion pour régénérer leurs forêts et les orienter vers une forêt plus résiliente aux changements climatiques. ». Dès lors, il favorise la diversité des essences forestières les plus adaptées à leur environnement et aux changements climatiques. Les propriétaires ont le choix entre trois primes forfaitaires (2000 euros/ha, 2500 euros/ha et 3000 euros/ha), qui recouvrent les opérations de régénérations naturelles, de plantations ou de solutions qui combinent les deux, consécutives à une mise à blanc ou des chablis. Le taux de la prime est plus élevé si des actions en faveur de la biodiversité sont intégrées dans le projet de reboisement. Et la Ministre d’insister… « La prise en compte des aspects environnementaux, de biodiversité et de résilience, associée à la possibilité de choisir des essences productives, ont pour but de rencontrer la fonction économique liée à la production de bois de qualité, qui reste une préoccupation essentielle afin de satisfaire les besoins croissants de la société pour ce matériau écologique renouvelable et qui joue un rôle important dans la captation du CO2 et la régulation du climat. » 

 

Pour NTF, les points indispensables pour assurer un minimum de réussite à cet appel à projets ont été intégrés :

-        La mixité entre le reboisement et la régénération en fonction de différents itinéraires sylvicoles

-        Un accès au projet pour les petits propriétaires : dès 25 ares

-        Un soutien financier aux forestiers professionnels (experts ou autres) pour la rédaction et le dépôt du projet de demande d’aide

-        La liberté d’intégrer un pourcentage d’essences non éligibles

-        La non-exclusion des résineux dans le projet

-        La condition de planter au minimum 3 essences sauf en cas de parcelles inférieures à 1ha

-        La possibilité de planter par bandes alternées la même essence

-        La non-exclusion du gyrobroyage en plein

-        L’inclusion de mesures de protection contre le gibier

-        Une tolérance sur le taux de reprise des plantations

-        Une attention particulière sur la sécurité d’approvisionnement des plants prévus

Surtout, il est important de retenir qu’à l’issue de cette première année d’expériences, les conditions et critères techniques d’un prochain régime d’aide pourront être adaptés pour répondre au mieux aux enjeux fixés.

 

Parallèlement, NTF étudie toutes les possibilités et leviers d’action afin que les propriétaires forestiers puissent obtenir des moyens financiers publics européens (Green Deal) et wallons à la hauteur des besoins pour atteindre cet objectif de reconstitution d’une forêt résiliente, productive, diversifiée et durable.

 

Pour tous renseignements et consultations des conditions : http://www.oewb.be/foretresiliente