Flash Info 139 : Scolytes : l'urgence est de protéger votre patrimoine !

Dernière mise à jour le 23 Apr. 2020

Comme si un malheur ne venait pas sans un autre, alors que nous sommes voués au confinement, un nouvel envol de l’ips typographe est venu nous stresser ce week-end du 11 avril et ce, pour la 3me année consécutive.

La Ministre de la Forêt, Céline Tellier, n’a pas attendu cet envol prévisible pour demander début avril aux experts et à la Filière quelles sont les mesures à prendre pour gérer cette sur-crise. Les chiffres sont en effet effrayants : le million de m3 de volume total d’épicea scolytés (publics et privés) pourrait être atteint cette année 2020 (390.000m3 en 2018, 600.000m3 en 2019), alors que la pullulation des insectes pourrait encore sévir 2 ou 3 ans.

Cette fois malheureusement, il devient difficile voire impossible de faire évacuer les bois infestés faute de pouvoir les vendre aux industries du bois et de la construction, elles-mêmes contraintes de se mettre en chômage technique. L’évacuation sanitaire étant bloquée, l’urgence consiste aujourd’hui à protéger/épargner les epicéas sains sur pied.

Votre priorité en tant que propriétaire/producteur forestier est donc de disposer des moyens qui vous permettent, pendant cette période de confinement Covid19, de neutraliser les épicéas atteints pour préserver votre patrimoine encore sain, et aussi celui de tous les propriétaires forestiers.

C’est dans cet objectif que NTF, en collaboration avec l’ensemble de la Filière-Bois (la SRFB bien évidemment, mais aussi la CBB, la FNEF, l’UAP, l’UVCW, Fedustria Wallonie, FEBHEL et INDUFED) a demandé à Madame la Ministre de prendre des mesures urgentes et exceptionnelles.

Nous avons demandé :

1-     Une dérogation exceptionnelle au Code Forestier et limitée pour pouvoir appliquer un traitement insecticide aux dépôts de grumes restés à bord de routes ou de parcelles, faute de pouvoir les évacuer ;

2-     Un soutien financier de la Région wallonne pour équiper les professionnels de matériel d’écorçage et prendre en charge le surcoût d’exploitation pour les propriétaires ;

3-     La mise à disposition d’aires publiques de dépôts de grumes hors de la forêt, avec également traitement phytosanitaire ou mécanique, voire immersion dans un point d’eau, toujours en vue de neutraliser ces « bombes à retardement » ;

4-     Une recommandation officielle d’utiliser le piégeage à titre individuel comme mesure complémentaire pour le propriétaire qui le souhaite ;

5-     De manière générale et récurrente, une aide financière générale à la reconstitution des forêts dégradées suite aux dégâts sanitaires et climatiques que nous subissons depuis 2010.

Nous reviendrons vers vous dès que Madame la Ministre aura pris ses décisions.

 

N’oublions pas que pour pouvoir vous rendre à votre bois par la voie publique, afin d’effectuer les repérages et anticiper au mieux les mesures nécessaires liées aux scolytes, la Ministre Céline Tellier a délivré une circulaire dans le cadre du confinement dont nous vous avons fait part dans notre Flash Info 138 : Confinement coronavirus

 

Pour vous encourager dans ces moments difficiles, la SRFB mettra à votre disposition dès lundi prochain une série de conseils afin de vous aider à agir contre ce fléau : vous les retrouverez en cliquant ici