Flash Info 127: PPA: extension de la zone infectée au sud de Neufchâteau !

Dernière mise à jour le 14 Jan. 2020

Carte découvertes virus dans zones PPA depuis 8 janvier 2020

Suite à la découverte d'ossements d'un sanglier atteint de peste porcine africaine dans la zone d'observation renforcée, près d'Assenois, le Gouvernement wallon a estimé qu'il était indispensable de revoir immédiatement les limites de la zone infectée afin d'y inclure la zone où ont été retrouvé les ossements portant le virus.
Un AGW a été publié le 18 décembre 2019, modifiant l'arrêté du Gouvernement wallon du 6 juin 2019 portant diverses mesures de lutte temporaires contre la peste porcine africaine chez le sanglier.

Concrètement, cela signifie que les mesures de lutte et de prévention spécifiques à la zone infectée sont maintenant d'application dans la zone nouvellement définie au sud de Neufchâteau (la carte et les mesures à appliquer sont consultables sur http://environnement.wallonie.be/legis/dnf/chasse/chasse126.html ).
Ces mesures sont notamment :

  • le nourrissage du grand gibier est interdit dans les trois zones;
  • La chasse à toute espèce gibier est interdite dans la zone infectée, en plaine comme au bois, pour l'année cynégétique 2019-2020 ;
  • Le titulaire du droit de chasse peut solliciter auprès du chef de cantonnement une dérogation à l'interdiction visée à l'article 3 pour toutes les espèces gibiers autres que le sanglier. Cette dérogation peut être accordée uniquement pour la chasse à tir à l'affût des gibiers dont la chasse est ouverte en Région wallonne ;
  • La destruction des sangliers est effectuée par les agents de l'Administration et leurs collaborateurs, ainsi que par les titulaires de droit de chasse bénéficiant d'une dérogation à l'interdiction de chasser, lorsqu'ils sont en action de chasse.
  • L'Administration peut en outre mandater tout détenteur d'un permis de chasse valide pour effectuer cette destruction, avec ou sans l'accord du titulaire du droit de chasse du territoire sur lequel la destruction doit se faire ;
  • L'objectif de la destruction est d'éliminer totalement le Sanglier de la zone infectée pour le 31 mars 2020 ;
  • La destruction du sanglier peut se faire de jour comme de nuit ;
  • L'utilisation de silencieux et de lunettes de visée nocturne est permise uniquement aux agents de l'Administration. Les titulaires de droit de chasse et leurs gardes champêtres particuliers peuvent également utiliser ces accessoires pour autant que la loi du 8 juin 2006 réglant des activités économiques et individuelles avec des armes par l'autorité fédérale les y autorise ;
  • Toute destruction d'un sanglier fait l'objet d'un constat par un agent de l'Administration avant son transport ;
  •  La recherche des cadavres de sangliers dans la zone infectée est effectuée uniquement par les agents de l'Administration.
  • L'Administration peut faire appel pour cette tâche au personnel de la Défense nationale, aux titulaires de droit de chasse et à leurs gardes champêtres particuliers, aux propriétaires, ainsi qu'à tout autre personne qu'elle mandate expressément à cette fin aidée ou non par des chiens spécialisés dans la détection de cadavres de sangliers ;
  • Tout sanglier retrouvé mort dans les trois zones mentionnées à l'article 1er, alinéa 1er, est signalé immédiatement à l'Administration. Il est interdit d'y toucher.
  • L'Administration prend les mesures nécessaires pour le transport du cadavre vers un centre de collecte.
  • Tous les sangliers abattus en destruction doivent obligatoirement être transportés en entier vers un centre de collecte désigné par l'Administration dans le respect des règles de biosécurité.

 

NTF continue à vous informer sur la situation de l'épizootie et à défendre les intérêts des forestiers face aux conséquences de cette catastrophe.