Manifestation contre l’interdiction d’accès en forêt de la zone PPA : des résultats ?

Dernière mise à jour le 27 Mar. 2020

CP Gouvernement de Wallonie-21 fevrier 2020
 
   

Namur, le 21 février 2020


Ce jeudi 20 février, NTF, la Confédération Belge du Bois et l’Union Ardennaise des Pépiniéristes ont uni leurs forces pour réclamer auprès du Gouvernement wallon et du Ministre Président, Elio Di Rupo, la réouverture conditionnée de la forêt en zone PPA.

Face à un discours de sourds qui dure depuis le début de la crise,

Face à une Administration qui ne voit dans sa gestion que le risque sanitaire pour le secteur porcin ignorant les appels à l’aide de toute la Filière Forêt-Bois depuis 16 mois,

Quelque 200 personnes concernées par la zone PPA se sont rendues à Namur et ont campé plusieurs heures devant le DNF et devant l’Elysette, siège du Ministre-Président du Gouvernement wallon.


La rencontre avec le Gouvernement wallon a permis de dégager une réorientation précise du dossier. Le Gouvernement wallon s’est engagé auprès de la Filière.

1/ concernant les indemnisations en cours pour les exploitants et propriétaires :

  • Les demandes qui ont été introduites seront traitées dans les tous prochains jours par l’Administration comme le prévoit l’Arrêté de Gouvernement du 20 juin 2019, qui n’est pas prétendument suspendu par une requête en annulation auprès du Conseil d’Etat ;
  • Les conditions d’éligibilité aux indemnités de cet arrêté seront réexaminées afin de permettre à un plus grand nombre d’y avoir accès.
 

2/ concernant la seconde enveloppe promise par l’ancien Gouvernement de 2millions € destinées à couvrir les manques à gagner :

Cette enveloppe semblerait, d’après le Gouvernement wallon, poser problème au niveau européen pour différentes raisons légales et techniques. La Région wallonne doit encore obtenir le feu vert notamment du Commissaire européen de la Concurrence.


3/ La Filière a surtout réclamé l’urgence de permettre le redémarrage des travaux sylvicoles et des exploitations forestières.

  • Il est hors de question de devoir attendre un nouvel arrêté ministériel après le 15 mai pour pouvoir reprendre les travaux ;
  • il faut dès lors demander d’urgence l’avis du Comité scientifique de l’AFSCA uniquement pour le secteur forestier de manière à permettre à ce comité de se prononcer au plus vite sur les activités que nous avons nous-mêmes distinguées entre les travaux manuels et les travaux mécanisés sachant que les mesures de biosécurité existent et sont efficaces;
  • l’évacuation des chablis doit être permise en toute priorité, sans plus attendre, en amendant l’actuel arrêté ministériel afin d’éviter des dégâts sanitaires encore plus importants dès le printemps 2020. L’extension vers les bois sains, tant feuillus que résineux autres que l’epicéa devra suivre directement afin de relancer la filière économique pour tous les acteurs.


Les organisations remercient chacune leurs membres d’avoir participé à la manifestation dans le calme et le respect des consignes. A remarquer la collaboration avec la Police de la ville de Namur qui a parfaitement accompagné et escorté tant le cortège ouvert par deux chevaux de trait ardennais, que de la douzaine de camions qui n’ont pas manqué d’impressionner les passants.

 

François De Meersman     
Jonathan Rigaux          
Séverine Van Waeyenberge
Confédération Belge du Bois
UAP - Union Ardennaise des Pépiniéristes
NTF - Propriétaires Ruraux de Wallonie
Secrétaire général 
Président  
Secrétaire Générale 
fdm@bois.be,  0485/51.71.73
info@pepiniere-jr.be     
 info@ntf.be, 081/263583

                                                           

   

Ils en ont parlé dans la Presse :

                                                                                      

Quelques photos de la manifestation :